Collectissim

Les bijoux de la Couronne britannique

Saint Edward Crown

Après un article sur les bijoux personnels d’Élizabeth II il me semblait également intéressant de redécouvrir les pièces principales qui composent le trésor de la Couronne britannique conservé à la Tour de Londres.

Considérée comme la plus grande et la plus précieuse collection de bijoux au monde, elle comprend notamment deux des plus gros diamants : le Cullinan I et le Koh-I-Noor.

Zoom sur quelques pièces exceptionnelles chargées d’histoire …

L'Imperial State Crown

cullinan-imperial-state-crown-bijoux-de-la-couronne
Élizabeth II et l'Imperial State Crown

Surement la plus célèbre, l’Imperial State Crown ou Couronne Impériale d’apparat a été fabriquée en 1937 pour le couronnement de Georges VI par la Maison Garrard & Co. Elle est la réplique exacte de celle portée par la Reine Victoria avec une monture plus légère. 

Les montures plus anciennes sont conservées dans la Tour de Londres car la couronne a subi de nombreuses modifications au fil du temps.

Sur une base sont fixées quatre croix pattées en alternance avec quatre fleurs de lys. L’intérieur est garni d’une toque en velours ourlée d’un liseré d’hermine. La couronne est ornée de 2868 diamants, 273 perles, 17 saphirs, 11 émeraudes et 5 rubis dont le saphir de Saint Edouard, le non moins fameux rubis du Prince Noir (qui est en fait un spinelle) ainsi que le diamant Cullinan II et le saphir des Stuarts.

Le poids total de l’ensemble avoisine les 900 grammes ce qui nécessite une certaine force dans le cou en témoignera la Reine Elizabeth II.

La couronne de Saint Édouard

St-Edward-crown-Elizabeth-II-2
Élizabeth II et la couronne de saint Édouard

De même conception que l’Imperial State crown, la couronne de Saint Édouard est utilisée pour le couronnement des souverains britanniques depuis Édouard le confesseur en 1042.

Bien évidemment l’actuelle couronne est une réplique de l’originale détruite en 1661 par Cromwell.

La couronne de St Edouard possède une structure à croix pattées et fleur de lys en or massif décorée de tourmalines, de topazes blanches et jaunes, de rubis, d’améthystes, de saphirs, de grenat, de péridot, de zircons, de spinelles et d’aigues-marines-marines, coupées à la lame et montées dans des collettes en or émaillées. Elle est garnie d’une toque de velours ourlée d’une bande d’hermine. L’ensemble surmonté d’un orbe crucigère et d’une croix pattée.

Du fait de son poids (2,23 kg) la Reine Victoria a refusé de la porter pour son couronnement tout comme Édouard VII.

Le George IV State diadem

Élizabeth II et le George IV State diadem

Fabriquée en 1820 pour le couronnement de George IV amoureux du luxe elle est composée de croix pattées ornées de diamants sur une base de perles et de diamants. Cette couronne a ensuite été utilisée par les souverains suivants lors des cérémonies d’ouverture du Parlement.

Bien plus légère que les couronnes d’apparat elle apparait bien plus souvent lors des cérémonies officielles notamment avec Elizabeth II.

Le Sovereign Sceptre with cross

Cullinan-I-diamond
Le sceptre orné du Cullinan I

Le sceptre à la croix ou sceptre du souverain crée en 1661 pour le couronnement de Charles II, fait partie depuis des insignes indispensables du couronnement.

Mesurant 92 centimètres le sceptre est en or décoré de 333 diamants, de 31 rubis, 15 émeraudes, 7 saphirs, 6 spinelles et d’une améthyste. Il est modifié en 1901 pour accueillir le plus gros diamant taillé du monde (à l’époque) : le Cullinan I pesant 530 carats taillé par Joseph Asscher. Au-dessus de se dernier se trouve l’améthyste surmontée d’une croix pattée incrustée d’une émeraude et de petits diamants.

The Jeweled Sword of Offering

Cette somptueuse épée a été forgée pour le couronnement de George IV. Les pierres précieuses incrustées sur le fourreau en or forment les emblèmes des nations du Royaume-Uni : la rose pour l’Angleterre, le chardon pour l’Écosse et le trèfle pour l’Irlande. La lame est en acier damassé finement gravé.

C’est sans aucun doute l’arme blanche la plus chère au monde.

The Sword of State

La grande épée d’État a été fabriquée en 1678 pour Charles II. Sa poignée en or forme un lion et une licorne. Le fourreau en velours rouge est orné de divers motifs en or tels que des chardons et des fleurs de lys.

The Coronation Spoon

La cuillière du couronnement est l’objet le plus ancien du trésor britannique puisqu’on pense qu’elle a été réalisée pour le couronnement d’Henri II en 1154. En argent plaqué or et sertie de perles elle sert à oindre le monarque lors de la cérémonie du couronnement.

La couronne de la Reine Alexandra

La couronne de la Reine Alexandra

Au centre de nombreuses controverses, la couronne de la Reine Alexandra a été fabriquée en 1902 pour l’épouse d’Édouard VII. Sa particularité est d’être sertie du fameux diamant Koh-I-Noor, un diamant taillé de 105 carats et d’une pureté exceptionnelle. 

Ce dernier a été présenté à la Reine Victoria en 1850 suite à sa confiscation à Duliph Singh en Inde d’où les fameuses revendications.

Source : Royal Collection Trust

Images : Getty Image, Royal Collection Trust

Partager

Articles à découvrir :

Newsletter

Retour haut de page