Collectissim

Les bijoux emblématiques d’Elizabeth II

Les bijoux d'Elizabeth II

La nouvelle de la mort de celle que l’on pensait immortelle a fait l’effet d’un coup de massue dans le monde entier. Sa Majesté la Reine n’est plus et, avec elle c’est une véritable icône qui disparait.

Au fil du temps et de ses apparitions Elizabeth II nous avait habitués à ses nombreuses tenues colorées qu’elle aimait accorder avec des bijoux officiels issus du trésor de la Couronne mais aussi avec des pièces personnelles, beaucoup plus intimistes qui ont accompagnés la Reine au fil de sa vie.

À travers cet article « hommage » je vous propose de découvrir ou de redécouvrir cinq pièces emblématiques et personnelles portées par Elizabeth II.

La Broche Cullinan V

bijoux Elizabeth 2 Cullinan
Elizabeth II portant la broche Cullinan V en compagnie d'Anna Wintour

Lorsque le diamant brut Cullinan de 3106 carats a été découvert en 1905 il est offert par son propriétaire à Édouard VII en 1907 qui demande à Joseph Asscher de le tailler. Huit pierres importantes seront ainsi obtenues dont le Cullinan V, en forme de coeur qui pèse 18,8 carats. 

Il sera serti au centre d’une broche de style édouardien en platine figurant des feuilles de laurier et des volutes ornée de diamants. Elizabeth II appréciait énormément cette pièce qui lui a été léguée en 1953 par sa grand-mère la Reine Mary.

Broche du Prince Albert

bijoux-Elizabeth-2-broche-saphir
Elizabeth II portant la broche du Prince Albert

En 1840 le Prince Albert de Saxe-Cobourgh-Goata offre une broche à la reine Victoria à la veille de leur union. « Une magnifique broche en saphir et en diamants » note la reine sur son journal.

Elizabeth II affectionnait particulièrement cette pièce ayant appartenue à son arrière-arrière grand mère. Elle l’a d’ailleurs portée lors du diner avec le couple Kennedy en 1961.

Le Wedding Gift Bracelet

Wedding Gift Bracelet Elizabeth 2
Le Wedding Gift Bracelet au poignet d'Elizabeth II

À l’occasion de ses fiançailles, le prince Philipp offrit à Elizabeth II ce bracelet réalisé à partir d’un diadème orné de diamants et d’aigue-marines offert par Nicolas II et Alexandra de Russie à sa mère Alice de Battenberg.

Confiée au bijoutier londonien Philipp Antrobus, le diadème se transforme en une bague de fiançailles et un bracelet en diamants d’inspiration Art Déco avec des formes géométriques serti de trois gros diamants blancs sur platine.

À noter que ce précieux bijou a été prêté par la Reine Elizabeth II à Kate Middleton signe d’une grande affection.

La bague de fiançailles

la bague de fiancailles elizabeth 2 bijoux elizabeth 2
Le solitaire d'Elizabeth II

Beaucoup moins impressionnante, la bague de fiançailles d’Elizabeth II restera l’un des bijoux les plus emblématiques de la Reine puisqu’elle ne l’a jamais quittée.

Elizabeth II a 21 ans lorsqu’elle se fiance avec le prince Philipp. C’est avec un solitaire de 3 carats, flanqué de chaque côté de cinq diamants plus petits, incrustés dans un anneau de platine, que Philippe demande la main de celle qui n’est pas encore reine d’Angleterre. C’est le deuxième bijou qui sera réalisé sur demande de Philipp à partir de la tiare offerte par sa mère pour l’occasion.

Petite anecdote, la bague est trop grande, et Philippe ne s’en rend compte que le jour J, lorsqu’il demande la main de la princesse Élisabeth. Le bijou sera repris en deux jours, afin qu’Élisabeth puisse le porter lors d’une garden party annonçant officiellement les fiançailles du jeune couple.

 

Le collier de perles

Le collier de perles d'Elizabeth II

Sans aucun doute le bijou préféré d’Elizabeth II, celui qu’elle affectionnait particulièrement et surement le plus personnel.

La Reine le portait à chaque occasion et matérialisait son amour pour son père, le Roi Georges VI. Ce collier composé de trois rangs de perles n’a rien d’exceptionnel comparé aux parures portées par Elizabeth II. Mais il lui a été offert lorsqu’elle était très jeune par celui qui la surnommait « Lilibeth » : son père dont elle était très proche.

Partager

Articles à découvrir :

Newsletter

Retour haut de page